Top
perfect_model_lille_lemonlemag_magazine_slider

Rencontre avec Perfect Model

perfect_model_lille_lemonlemag_magazine_4

Il y a un peu plus de vingt ans, Laëtitia et Vincent Joly ont créé Perfect Model. Depuis, leur agence de mannequins est devenue la plus importante au nord de Paris.  Ils reviennent avec nous sur les clés de cette success-story.

perfect_model_lille_lemonlemag_magazine

L’envers du décor : passage obligé par le «Make Up» avant le défilé.

Comment sont nées l’idée et l’envie de créer une agence de mannequins à Lille ?
Nous sommes natifs de la région. Nous étions convaincus déjà à l’époque que Lille et sa métropole allaient devenir une capitale européenne. Tous les facteurs de succès étaient réunis avec le potentiel qu’offrait la distribution : ventes à distance, agences de pub, le  talent des photographes, des coiffeurs-maquilleurs… Quant au recrutement, c’était évident : les plus beaux mannequins viennent du Nord 😉

Comment se passe le recrutement de vos mannequins : castings sauvages, concours, candidatures spontanées ?
Les meilleurs recrutements sont ceux que l’on peut faire dans la rue, au gré de nos rencontres. Ils permettent de cibler au mieux les besoins de nos clients, cela nous a d’ailleurs permis de recruter des mannequins qui font aujourd’hui des carrières internationales. Nous avons sur nos sites perfectmodel.fr et littlemodel.fr une page “candidatures” permettant de postuler. Nous nous appuyons aussi sur notre Perfect Model Tour qui a remporté un vif succès l’année dernière, la version 2016 arrivera fin avril.  Et pour terminer, nous entretenons un réseau de contacts en France et à l’étranger qui nous permet de découvrir les talents de demain.

Le profil des mannequins évolue-t-il au fil des années ?
Oui et heureusement, preuve que l’ADN de la mode et de la publicité n’est pas figé… Nous nous orientons de plus en plus sur de vraies personnalités. Le mannequin doit faire rêver tout en étant accessible. Il est le reflet de la personnalité que le client souhaite avoir. Notre défi… Être dans l’ADN de la mode et de la pub en propulsant les mannequins de demain. À nous de surprendre nos clients.

Quelles sont les différentes fonctions exercées par les employés de l’agence ?
Le secteur booking est composé de nos bookeuses et de leurs assistants qui dénichent et gèrent la carrière des mannequins tout en œuvrant quotidiennement à satisfaire nos clients et partenaires. Le secteur communication, piloté par un planeur stratégique manageant une équipe spécialisée en graphisme et en identité de marque, permet de «stariser» nos mannequins et de faire connaître notre  «savoir faire» sur les réseaux sociaux. Le back office administratif et financier, particulièrement complexe en France dans notre profession, est assuré par une experte bien rodée aux différentes exigences.

perfect_model_lille_lemonlemag_magazine_2

Shana, une des mannequins de l’agence, photographiée par Gilles Pouchèle.

Le monde de la mode a une image sulfureuse : «Sexe, drogue et rock’n’roll». Est-ce bien cela, l’envers du décor ?
Cela fait maintenant 20 ans que nous nous battons contre ce cliché. Chez Perfect, les mannequins sont avant tout intelligents et avec un vrai leadership. Nous les aidons à se former et à se développer dans ce sens. Je condamne fermement les personnes qui abusent de la fragilité de certains mannequins, notamment pour ceux qui viennent des pays de l’Est. Alors oui, malheureusement, cela existe et c’est répugnant. Ce métier doit rester l’un des plus beaux métiers du monde. Il développe et renforce la confiance en soi, le leadership, il permet de voyager et de faire rêver. Ce cliché touche surtout les capitales.
Nous venons de rentrer de Hong Kong où nous avons ouvert une nouvelle agence en 2015. Vous avez les vrais mannequins, dont les nôtres, qui font rêver et qui sont « inaccessibles », vous les trouverez en fin de journée dans les centres de fitness puis à une heure raisonnable dans leurs appartements pour une nuit paisible en prévision des castings et bookings du lendemain. Mais en sortant, vous croiserez dans certains bars et dans certaines soirées « people » des mannequins déroutés par l’ivresse de ce style de vie…

Ces derniers temps, la maigreur de certains mannequins internationaux a alerté l’opinion publique. Comment répondre aux diktats de la mode tout en préservant la santé de vos mannequins ?
Il faut poser la questions aux créateurs et stylistes des Fashion week. Ce sont eux qui imposent ces mensurations.
Nos mannequins sont sportifs. Bien dans leur tête et dans leur corps. Ils sont suivis sur ce point. Évidemment, il faut une alimentation saine et ne pas tomber dans les excès. La beauté, c’est avant tout un équilibre. Chez Perfect, la maigreur n’en fait pas partie.

Vous proposez une sélection de modèles enfants. Depuis leur sélection, jusqu’au droit à l’image et à leur rémunération, j’imagine que les règles sont différentes de celles qui s’appliquent aux adultes ?
Oui, nous avons la législation la plus contraignante du monde et tant mieux : un enfant est fragile, il faut le préserver. Pédopsychiatres, institutionnels et syndicats professionnels se réunissent régulièrement pour s’assurer de cette protection dont voici quelques exemples : le temps de travail des enfants est limité à une durée journalière et hebdomadaire qui dépend de leur âge. Les enfants de plus de 6 ans ne peuvent pas travailler un jour d’école, le pécule de l’enfant mannequin est bloqué sur un compte bancaire jusqu’à ses 18 ans….
D’un point de vue artistique, nos clients attendent surtout beaucoup de naturel et de spontanéité dans l’expression de l’enfant.

Une partie des enfants de Little Model photographiés par Eric Maes.

Une partie des enfants de Little Model photographiés par Eric Maes.

Antoine Marquant

antoinem@antoinem.com

testtesttesttes ttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttes ttesttesttesttesttestte sttesttest testtesttesttesttesttesttesttestte sttesttesttesttestte sttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttest

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.