Top
tet

JOSEF KOUDELKA : PHOTOGRAPHE EN EXIL

Josef Koudelka est né en Moravie (Tchécoslovaquie) en 1938. Dés l’age de 14 ans, il s’initie à la photographie et au développement de ses propres films. Il exerce d’abord le métier d’ingénieur aéronautique et ne se lance à plein temps dans la photographie qu’à la fin des années 1960. En 1968, Josef Koudelka est à Prague lorsque l’armée soviétique qui vient d’envahir le pays, pénètre dans la capitale. Il parcourt les rues avec son appareil et enregistre tout ce qu’il voit : les chars au cœur de la ville, l’effarement des civils, leur résistance passive. Ses photos passent clandestinement les frontières et sont publiées un an plus tard sous le pseudonyme P.P. (Prague Photographer) par le Sunday Times Magazine. Josef Koudelka se voit alors décerner anonymement le prix Robert Capa pour ses images qui font le tour du monde.

© Josef Koudelka / Magnum Photos invade Prague.
© Josef Koudelka / Magnum Photos invade Prague.
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos

En 1970, il quitte définitivement son pays pour une vie d’exil. L’hiver il habite Londres ou Paris et le reste du temps il voyage à travers toute l’Europe, en quête de sujets et de liberté : « C’est en quittant la Tchécoslovaquie que j’ai découvert le monde. Ce que je voulais surtout c’était voyager pour pouvoir photographier. Je ne voulais pas avoir ce que les gens appellent un “ chez soi ”. Je ne voulais pas avoir à revenir quelque part. J’avais besoin de savoir que rien ne m’attendait nulle part, je devais être là où j’étais, et si je ne trouvais plus rien à photographier, il était temps de partir ailleurs. »
Même s’il intègre l’agence photo Magnum, il ne se plie jamais aux règles du photo-journalisme. Pendant 16 ans, il ne photographie que pour lui, au gré de ses envies et des sensations du moment, sans répondre à aucune commande de la presse. Il poursuit son travail sur les Gitans, entamé au début des années 60. Attiré par leur mode de vie sans attache, leur fierté et leur musique, il les suit aux quatre coins du continent. Plus influencé par l’œuvre des peintres flamands que par celle des photographes qui l’ont précédé, il compose ses images comme de véritables tableaux. Les figures nettes et contrastées se détachent du décor, comme pour mieux témoigner de la fugacité de leur passage.

© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos

En 1988, Josef Koudelka sort un livre qui fait la synthèse de ses années d’errance, Exils, ouvrage devenu culte qui influencera de nombreux photographes. L’an dernier, il a fait don au Centre Pompidou de la totalité des 75 photographies qui composent ce recueil. L’exposition, Josef Koudelka, la fabrique d’Exils, dévoile trente-cinq images parmi les plus emblématiques de cette série, accompagnées de nombreux inédits tirés pour l’occasion. Le parcours est complété par un extraordinaire ensemble d’autoportraits réalisés par Josef Koudelka au cours de ses voyages et jamais montrés jusqu’à présent. Le Centre Pompidou présente également pour la première fois les planches sur lesquelles le photographe collait ses images, selon une organisation formelle ou thématique.

© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
© Josef Koudelka / Magnum Photos © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP
Autoportrait 1983 © Josef Koudelka / Magnum Photos
Autoportrait 1983 © Josef Koudelka / Magnum Photos

Josef Koudelka poursuit, aujourd’hui encore, son voyage. Il travaille actuellement sur la thématique des sites archéologiques. Sa passion est toujours intacte : « Je vais avoir 80 ans. Mais chaque matin, dès le réveil, je ne pense qu’à une chose : la photographie» *

© Josef Koudelka / Magnum Photos
© Josef Koudelka / Magnum Photos

L’exposition, présentée à La Galerie de photographies du Centre Pompidou sera visible, en accès libre, jusqu’au 22 mai 2017.

*cette citation a été recueillie par Luc Desbenoit et Yasmine Youssi pour Télérama

Benjamin

benjamind@refred.com

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.