Top
eve_servent

EVE SERVENT : L’INTIMITÉ DU REGARD

Dessin, gravure, peinture ou volume, Eve Servent a plus d’une corde à son art. Son œuvre protéiforme tisse des liens subtils entre des thèmes souvent jugés antinomiques. L’artiste lilloise échappe à toute tentative de classification en faisant résonner humour et cruauté, innocence et perversité. Son travail est à découvrir ce printemps lors des deux expositions personnelles qui lui sont consacrées de part et d’autre de la frontière franco-belge.

propos recueillis par Benjamin Défossez

School - Huile sur lin - 130 × 80 cm - 2016 - © Eve Servent
School - Huile sur lin - 130 × 80 cm - 2016 - © Eve Servent

Comment l’envie de devenir artiste est-elle apparue chez toi ?
Il n’y a pas un moment particulier où je me suis dit que j’allais devenir artiste. La question ne s’est jamais posée en ces termes. L’envie de faire, de créer, via des pratiques variées, est en revanche présente depuis très longtemps. Ça a commencé par le stylisme et la conception de costumes de théâtre et d’accessoires. Par la suite, je me suis orientée vers la création de motifs textiles. Je me suis épanouie dans ce domaine pendant plusieurs années avant un coup d’arrêt. J’ai soudainement eu besoin d’une création libérée de la commande et de la nécessité de résultat.

Et comment cela s’est-il concrétisé ?
Ça s’est fait lentement, sans pression ou idées préconçues. J’ai commencé par transformer un plâtre ancien que j’avais chiné dans une braderie, puis j’ai continué. J’ajoute à ces objets qui possèdent déjà leur propre charge émotionnelle et historique, du volume ou de la couleur pour en détourner le sens initial. Le dessin, la gravure, la peinture sont venus ensuite.

Eat Me - Technique mixte - 55cm x 40cm - 2007 - © Eve Servent
Eat Me - Technique mixte - 55cm x 40cm - 2007 - © Eve Servent

Ces différentes techniques te servent-elles à exprimer différentes émotions ?
C’est certain. Chaque médium répond à un besoin différent. Le monotype exige un travail de dessin rapide, il faut terminer avant que l’encre ne sèche. C’est une technique qui me permet de jouer avec l’accident, de prendre des risques pour avoir parfois d’heureuses surprises. En peinture, le geste est différent. L’huile sur toile nécessite plus de patience, un accompagnement de l’image dans la durée.

Girl I - monotype - 20 x 30 cm - 2012 - © Eve Servent
Girl I - monotype - 20 x 30 cm - 2012 - © Eve Servent
Girl II - monotype - 32 x 40 cm - 2013 - © Eve Servent
Girl II - monotype - 32 x 40 cm - 2013 - © Eve Servent

Ton passé de styliste influence-t-il ta pratique artistique actuelle ?
C’est en tout cas ce qu’on me dit souvent. Je suis sensible aux caractéristiques des différents tissus, aux effets de matières et à la transparence des étoffes. Ça se ressent sans doute dans mon travail. Le choix des vêtements portés par mes personnages n’est de toutes façons pas anodin. Si je laisse peu d’indices temporels dans mes œuvres, je m’attache cependant à ce que les habits peints ou dessinés puissent apporter des précisions quant à l’existence, réelle ou imaginée, de mes modèles.

Grrr ! - Huile sur toile - 55X45 cm - 2016 - © Eve Servent
Grrr ! - Huile sur toile - 55X45 cm - 2016 - © Eve Servent

Ton univers est proche de celui des contes. Est-ce une façon d’échapper à la réalité ou, au contraire, de la capter par des moyens détournés ?
Sans doute les deux à la fois. Enfant, j’ai énormément été nourrie par les contes, ça marque l’imaginaire. Par l’intermédiaire de personnages inventés, ils permettent d’identifier les peurs, de les verbaliser pour mieux s’en débarrasser. Leur sens agit comme une parabole et transcende la réalité. Le conte préféré d’un enfant ou d’un adulte en dit généralement beaucoup sur l’histoire intime de chacun.

Attention ! - Technique mixte - 45 x 18 cm - 2014 - © Eve Servent
Attention ! - Technique mixte - 45 x 18 cm - 2014 - © Eve Servent
Dominique - Huile sur toile - 55 X 35 cm - 2016 - © Eve Servent
Dominique - Huile sur toile - 55 X 35 cm - 2016 - © Eve Servent

Tu as fondé à Lille l’Atelier «Le Garage de La Joconde». Comment fait-on justement pour encourager quelqu’un à exprimer son intimité sans que l’apprentissage de techniques ne devienne une entrave à sa créativité ?
Ce que je souhaite apporter aux enfants et adultes qui fréquentent l’atelier, c’est simplement d’oser tester différents média en oubliant cette appréhension du «je ne sais pas faire». Je lutte contre l’idée tout faite du don qui permettrait soi-disant à certains de créer et pas à d’autres. Pour faire un dessin, il faut simplement commencer par observer pour comprendre l’effet de la lumière sur les volumes. Puis je livre quelques techniques assez basiques pour que chacun se libère de ses inhibitions. L’idée c’est surtout de donner ou redonner au public de l’atelier le plaisir de faire.

Charming - Techniques Mixtes -Os et or -42  x 22 cm - 2010 - © Eve Servent
Charming - Techniques Mixtes -Os et or -42 x 22 cm - 2010 - © Eve Servent

Eve Servent/Latence
Exposition personnelle
Du 7 avril au 28 mai 2017
Espace Edouard Pignon – 11 rue Guillaume Tell – Lille

Latence affiche

Exposition personnelle à la galerie De Queeste Art
Du 7 mai au 11 juin 2017
54 Trappistenweg – Poperinghe – Belgique
dequeeste-art.be

Site internet Eve Servent : eveservent.com

Atelier Le Garage (de La Joconde) : legaragedelajoconde.com

Image entête : Latence 8 – Monotype – © Eve Servent

Benjamin

benjamind@refred.com

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.