Top
tet

ART INSIDE THE BUNKER : OUVERTURE D’UNE NOUVELLE GALERIE DANS LA MÉTROPOLE

Sylvie Ballereau est en train de concrétiser un rêve de longue date : ouvrir sa propre galerie d’art. Pour cela elle a choisi un espace atypique, chargé d’histoire : un bunker datant de la seconde guerre mondiale situé à Tourcoing. En attendant la fin des travaux, elle présente au public les œuvres de quatre artistes de Art Bunker Gallery à l’occasion de Lille Art Up, du 2 au 5 mars 2017.

propos recueillis par Charles Eugène

Comment est née l’envie d’ouvrir une galerie d’art ?
C’est un rêve que je nourris depuis une bonne dizaine d’années. Un rêve qui a lui même été alimenté par une enfance passée dans un environnement créatif. Mon père peignait, dessinait, développait lui-même ses nombreuses photos. Un tas de livres d’art étaient disponibles à la maison. Depuis, j’ai toujours été sensibilisée à l’image et à la création en général.

Vous auriez pu devenir artiste plutôt que galeriste.
Mon goût pour la création n’a fait que décupler mon intérêt pour la création des autres. J’ai toujours peint et dessiné de façon tout à fait confidentielle. Je m’exprime également depuis quelques années au travers de la photo. Mais il y a dans ma volonté d’exposer les autres, une idée de partage qui est plus forte que tout le reste. Au fil du temps, j’ai découvert de nombreux artistes, aiguisé mon œil et  aujourd’hui j’ai envie de présenter publiquement mes créateurs fétiches. Je voudrais  que la galerie soit un espace ouvert aussi bien aux adultes qu’aux enfants, un véritable lieu d’échange entre les artistes et le public.

Pourquoi le choix d’un bunker ?
Pas facile d’expliquer un coup de foudre… Le défi qui consiste à transformer ce bâtiment associé à la guerre et aux souvenirs douloureux en un lieu paradoxalement accueillant me passionne. Je vois ce bunker comme un écrin dans lequel chacun pourra venir découvrir un trésor. Les expositions seront mises en scènes comme des spectacles avec une mise en lumière et un accrochage qui me permettront d’aller à contre-courant de l’ambiance froide et aseptisée de certaines galeries contemporaines. On pourra circuler de pièces en pièces dans ce bunker de 180 m2, prendre le temps de s’immiscer pleinement dans l’univers des artistes exposés.

Intérieur du bunker avant travaux
Intérieur du bunker avant travaux

Comment avez-vous sélectionné ces artistes ?
Par affinité pour leurs œuvres et leur personnalité. Le noyau dur s’est construit autour de deux pionniers du graffiti,  Kool Koor et Just Cool, deux artistes qui ont contribué à l’avènement du Street-Art. Le premier a laissé son empreinte sur les murs de New-York aux côtés de Jean-Michel Basquiat et de Keith Haring au début des années 80, une époque mythique pour le graffiti. Le second a été initié au Street-Art en 1987 par Toxic, autre icône du mouvement.

©Kool Koor
©Kool Koor
©Just Cool
©Just Cool

Ce sera donc une galerie spécialisée en Street-Art ?
Le street art me passionne dans le sens où c’est un mouvement en perpétuelle évolution et qui est en train de s’inscrire dans l’histoire de l’Art. Ce qui au début n’était pas considéré comme de l’art investit aujourd’hui les galeries et même les musées. Mais, j’aime trop d’artistes différents pour me limiter à un seul style. Je fonctionne au coup de cœur avant tout. Hoopka qui sera exposé à la galerie construit une œuvre différente de celles des artistes précédents. Il élabore des compositions graphiques et architecturales via une peinture très maîtrisée. . Il travaille actuellement une thématique autour du cercle qu’il semble pouvoir déployer à l’infini.
Timothy Archer, un jeune artiste lillois, s’inspire quant à lui des expressionnistes allemands, des peintres modernes, mais aussi de l’art primitif de l’Océanie et de l’Afrique. Des influences multiples qui aboutissent à style qui n’appartient qu’à lui.

Timothy Archer devant ses oeuvres
Timothy Archer devant ses oeuvres

On pourra voir leurs œuvres à Art Up ?
Oui, les quatre y seront exposés. Kool Koor fera une performance le jeudi à 19h. Sur une toile noire de 3 mètres de long, il viendra dessiner au Posca doré ses motifs récurrents, caractéristiques de son œuvre. Un évènement à ne pas rater !

©Kool Koor
©Kool Koor
©Timothy Archer
©Timothy Archer
©Timothy Archer
©Timothy Archer
©Hoopka
©Hoopka
©Hoopka
©Hoopka

Art Bunker Gallery – www.artbunker-gallery.com
Stand D303 à Art Up – du 2 au 5 mars 2017 – Lille Grand Palais

Sylvie Ballereau, directrice de Art Bunker Gallery
Sylvie Ballereau, directrice de Art Bunker Gallery
Benjamin

benjamind@refred.com

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.