Top
le_vrac_en_vrai_lemonlemag_1

Alice Bigorgne : Le vrac en vrai

C’est en 2014 qu’Alice est tombée sur le livre de Béa Jonhson : Zéro Déchet(1). Depuis, elle a engagé sa famille dans une nouvelle façon de consommer : Stop aux emballages !  Très rapidement, s’en est suivi un changement de cap professionnel avec l’ouverture de la première boutique 100% vrac à Lille.

Photographe : Sylvain Lannoy  //  Rédactrice : Cécile De Revière

le_vrac_en_vrai_lemonlemag_1

Bonjour Alice, à ce jour, quel est le bilan de votre participation au projet roubaisien «familles ZéroDéchet»  et l’ouverture de votre épicerie ?
Tout s’est passé sur une grosse année, et tous ces changements sont très enrichissants, c’est réellement un gros paquet de bonheur et ma famille et moi n’en tirons que du positif !

Est-ce que votre famille vous suit dans ces démarches ?
Complètement, concernant le ZéroDéchet, tout le monde s’y est mis à la maison, et cette épicerie a semblé tellement évidente dans notre mode de consommation que les filles et mon mari y adhèrent. Vu les belles rencontres que l’on fait et le nombre de clients qui se manifeste dans la boutique pour nous féliciter ou nous dire que c’était attendu, c’est encourageant !

Quel accueil vous ont fait les Lillois ?
J’ai reçu un super accueil. En fait, j’ai l’impression que les Lillois étaient prêts car ils arrivent avec leurs contenants, ils sont présents et font l’effort de se déplacer pour venir dans la boutique. Ils ne sont pas déçus quand ils arrivent, ils sont ravis du concept, ravis du choix, ravis de l’emplacement.

le_vrac_en_vrai_lemonlemag_2

Justement, pourquoi avoir choisi le quartier de Wazemmes en particulier ?
Le défi était un peu osé, ce type d’épicerie est assez nouveau et il y avait un vrai risque que ça ne fonctionne pas. Il fallait trouver un endroit où on pouvait tester en toute sécurité. Pour résumer, si ça ne marche pas ici, ça ne marchera nulle part ailleurs. Wazemmes est un vrai pôle alimentaire. Il y a tous les commerces de bouche, le marché trois fois par semaine, les Halles couvertes tous les matins : c’était une évidence.

D’où viennent les produits vendus ? Est ce que tout est bio ?
Non, pas du tout, nous avons près de 450 références d’épicerie sèche dont 25% est bio. Aujourd’hui, le premier combat c’est de lutter contre les emballages inutiles. Je ne vends pas non plus du 100% local, sinon je limiterais mon offre. Les pâtes viennent, par exemple, d’un fabricant en Alsace. L’idée est de regrouper les achats avec les trois autres boutiques Day by Day basées en Ile-de-France et d’avoir un stock commun. Je suis la première à ouvrir en province.

Epicerie DAY BY DAY
384 Rue Léon Gambetta, 59000 Lille
Du mardi au samedi + dimanche matin


zerodechet_lemonlemag(1) Zéro Dechet : comment j’ai réalisé 40% d’économies
en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !
Editions Les Arènes

Antoine Marquant

antoinem@antoinem.com

testtesttesttes ttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttes ttesttesttesttesttestte sttesttest testtesttesttesttesttesttesttestte sttesttesttesttestte sttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttest

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.