Top
some_days_ny_lemonlemag

Some days in New York

Selon une enquête menée par Babbel, un français sur cinq rêverait de partir un jour à New York. Si la destination a toujours le vent en poupe, c’est que la ville, toile de fond d’une multitude de livres, films ou séries, occupe une place à part dans l’imaginaire collectif. Petit tour d’horizon de la ville qui ne dort jamais.

enceinte-lemonlemag« Un jour j’irèè à New York …… avec toooooooaaa ! »

mais parce qu’il n’y a pas que Téléphone dans la vie :
> Empire State of mine – Jay Z/Alicia Keys > New York City Cops – The Srokes > Keyornew – Mathieu Boogaerts > Down and out in New York City – James Brown w Brooklyn – Woodkid > Union Square – Tom Waits w Coney Island baby – Lou Reed > 53rd & 3rd – The Ramones > New York USA – Serge Gainsbourg > Take him back to New York City – Herman Düne > Fairytale of New York – The Pogues > An open letter to NYC – Beastie Boys > New York, I love you but you’re bringing me down – LCD Soundsystem > An open letter to NYC – Beastie Boys

Découvrez la playlist :

 

HOW TO MAKE IT IN AMERICA

On se demande toujours pourquoi cette série américaine produite par Mark Wahlberg n’a duré que deux saisons. La ténacité maladroite de deux amis pour percer dans l’univers de la mode rendait compte avec humour et réalisme de la survie du rêve américain après le passage de la crise. 16 épisodes pour capter l’essence du « street style » new-yorkais des années 2010.
Saisons 1 et 2 disponibles en DVD.

 

weegee-brian-wallis-lemonlemag-e1445868571121OISEAU DE NUIT

Pendant l’entre-deux-guerres, Weegee a capté comme personne l’atmosphère à la fois brutale et festive des nuits new-yorkaises. À l’époque, le fait d’être le seul à être directement branché sur la radio de la police, lui offre un accès privilégié aux scènes de crimes et autres dérives nocturnes. Un laboratoire portatif, installé à même son coffre de voiture, lui permet de livrer ses photos, dès l’aurore, aux différentes rédactions de journaux avec lesquels il collabore. Prostituées, macs, travestis, clochards, fêtards, criminels ou simples badauds… Weegee lève le voile sur une Amérique violente mais bien vivante, loin de l’image publicitaire de l’American Dream.
Weegee Murder is my business, Brian Wallis

 

jd-salinger-l-attrape-coeurs-lemonlemag-e1445869147754CULTE

Tant qu’il y aura de nouvelles générations d’adolescents, l’engouement pour L’attrape-coeurs de Salinger ne devrait pas faiblir. Cette plongée crue et irrévérencieuse dans le New York des années 50, retrace trois jours charnières dans l’existence du jeune Holden Caulfield. Trois jours pendant lesquels il déambule à la recherche d’une échappatoire qui le conduirait à la rencontre de lui même, sans passer par la case adulte.
L’attrape-coeurs, J.D. Salinger

 

HYPERSONIQUE !

« Chérie, je vais faire un tour à New York, je ramène des bagels pour le dîner ? »
Bientôt, cette phrase pourrait devenir réalité grâce au projet d’avion supersonique sur lequel Airbus serait en train de plancher. Avec ses 5512 km/h, l’engin pourrait relier Londres à New York en moins d’une heure ! Les ingénieurs ont sûrement percé le secret de la kryptonite…

 

 

le-chocolat-francais-lemonlemag1-e1445869448378À CROQUER

Vous aimez New York, le chocolat et le coloriage ? Ça tombe bien, Le Bon Marché et Le chocolat des Français se sont associés pour proposer des tablettes à colorier. Elles font partie d’une sélection de produits « Brooklyn Rive Gauche » vendus cet automne par l’enseigne parisienne. Le « must have » du quartier de New York le plus stylé, à portée de clic
www. lebonmarche.com/brooklyn

 

blog-a-part-lemonlemagBLOG À PART

De nombreux blogs tenus par des français vivant à New York ont vu le jour ces dernières années. Très pratique pour tous ceux qui ont envie de franchir l’Atlantique afin de tenter le rêve américain, mais aussi pour les nombreux touristes français qui souhaitent connaître les meilleures adresses de la ville et vivre, pendant leur séjour, comme de vrais New-Yorkais !
NOTRE TOP 5 :
#le+fashion : www.flosglitterworld.com
#le+familial : anewyorkavectoi.com
#le+complet : www.letscroquethebigapple.com
#le+gourmand : www.delicatesseny.com
#le+baroudeur : mrswaggy.net

 

 

DID YOU KNOW ?

C’est bien connu, la culture c’est comme le ketchup, moins on en a, plus on l’étale. Alors, pour briller devant vos amis lors de votre prochaine « burger party », voici quelques anecdotes, à retenir, ou pas… sur New York.

– à New York, les fenêtres n’ont pas de volets. (pas étonnant que la ville ne « dorme jamais »…)

– à New York, hommes et femmes peuvent se promener torse nu. (peut être plus pour longtemps car le maire a l’intention d’interdire les artistes topless sur Times Square.)

– lors du tournage de Banzaï à New York, Coluche a failli être arrêté par les policiers américains qui n’ont pas apprécié que l’acteur les nargue en sortant de sa caravane, un joint à la bouche. (pfiou, on a bien failli ne jamais voir la scène culte du Bronx.)

– dans les rues de New York, il est illégal pour un homme de poser ses pouces sur son nez et en même temps de remuer les doigts. (apparemment Mesdames, rien ne vous l’interdit. N’en abusez tout de même pas, à force ce n’est plus marrant)

– toutes les 10 secondes, un tee-shirt « I love New York » est vendu dans le monde. Soit, près de 8640 par jour. (Ayons une pensée émue pour Milton Glaser, qui, peu de temps après l’avoir créé, a cédé les droits de son logo à la ville de New York, sans contrepartie. Aïe…)

– près de 170 langues différentes sont parlées à New York (étudiants en LEA c’est l’argument imparable pour convaincre vos parents de vous laisser partir à NY…)

– deux chapelles s’affrontent. L’une affirme que la Statue de La Liberté chausse du 914,5, l’autre qu’elle ne fait qu’un petit 879 (quoiqu’il en soit, ça doit faire un sacré budget Tong)

– tous les ans, une course d’escaliers a lieu à l’Empire State Building : 86 étages à gravir, soit quelques 1 576 marches (pour commencer en douceur, vous pouvez toujours vous entraîner au Beffroi de Lille : 400 marches seulement.)

– invaincu depuis 2007, Joey (allias « Jaws ») n’a réussi cette année à ingurgiter que 60 hot dogs en 10 minutes lors du traditionnel concours new-yorkais. Son rival en a avalé 2 de plus. (Si vous souhaitez participer à la fois à cette épreuve et à la course d’escalier, surtout, faites ça dans le bon ordre)

Antoine Marquant

antoinem@antoinem.com

testtesttesttes ttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttes ttesttesttesttesttestte sttesttest testtesttesttesttesttesttesttestte sttesttesttesttestte sttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttesttestt esttesttesttesttesttesttesttesttest

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.